Que faire/Procédure à suivre

En cas d’accident de travail, la première chose à faire est d’aviser le plus rapidement possible votre employeur (ou son représentant) afin de l’aviser de l’accident, même si vous n’avez pas besoin de soins médicaux immédiats. Si vous n’êtes pas en mesure de le faire, quelqu’un d’autre peut s’en charger à votre place.

En vertu de la Politique en Santé et Sécurité de l’Université Lavalle service de sécurité et de prévention est habilité à intervenir lors d’une situation d’urgence afin de fournir les premiers secours et les premiers soins. Vous pouvez les rejoindre directement via les téléphones rouges dispersés un peu partout à l’université ou au numéro suivant : 418 656-5555.

Dans un deuxième temps, il est primordial de recevoir les soins médicaux appropriés. Cela signifie d’aller à l’urgence si nécessaire. Il est impératif de mentionner au médecin que vous avez eu cette blessure sur les lieux de votre travail et demander une attestation médicale. Il s’agit d’un formulaire qui va confirmer l’étendue de votre blessure et le lien avec l’accident de travail. Il est important de le garder précieusement car il s’agit d’un outil essentiel à toute réclamation à la CNESST.

Même si vous ne semblez pas présenter de blessure nécessitant une intervention immédiate suivant votre accident de travail, il est primordial d’aller consulter un médecin et demander une attestation médicaleEn effet, le professionnel de la santé pourra établir avec certitude si l’accident peut occasionner des séquelles à court, moyen ou long terme.

Il est important de considérer que les séquelles peuvent apparaître dans les jours suivants l’accident et ne pas se manifester au moment de l’accident. Consulter un médecin immédiatement après l’incident facilite la preuve quant au lien entre l’évènement et la blessure, même si celle-ci se manifeste plus tard

Il est essentiel de conserver les reçus de toutes les dépenses occasionnées par le traitement de votre blessure. Tout travailleur a le droit de bénéficier gratuitement des services de santé requis à la suite d’un accident de travail. À titre d’exemple, la CNESST rembourse, s’il y a lieu, les dépenses suivantes :

– Médicaments et produits pharmaceutiques ;

– Traitements spécialisés tels que la physiothérapie, l’ergothérapie etc. ;

– Orthèses et prothèses ;

– Frais de déplacement et de séjour tels que le stationnement, les repas, l’hébergement, etc.

Ensuite, une fois que vous avez obtenu votre attestation médicale, la prochaine étape est de nous contacter. Les conseillers du STEP sauront vous accompagner dans votre démarche de réclamation. Nous mettrons notre expertise à votre service afin de nous assurer que vous ayez l’indemnisation à laquelle vous avez droit.

Le STEP pourra vous aider dans les étapes à la suite de l’incident, comme compléter le formulaire de déclaration d’accident et faire les démarches auprès de la CNESST.

Dans le cas où la blessure ou maladie est reconnue être liée au travail, la CNESST couvre 70% du salaire, à partir de la 2semaine après l’accident pour une durée relative au temps que prendra la guérison. L’employeur va lui-même débourser les frais pendant les deux (2) premières semaines. Par la suite, la CNESST va rembourser l’employeur pour les indemnités versées et prendre le relai. Cette procédure vise à réduire les délais de bureaucratie dans le paiement au travailleur

AllEscort